vendredi 2 mars 2012

Le jour où Napoléon parla d'épuration ...

 
D'ANOUVILLE : un peu triste - Votre majesté compte faire une épuration ?
 
NAPOLÉON : frappé - Épurer ! Voilà un mot auquel je n'aurais pas pensé. (Il considère d'Anouville.) Vous ne manquez pas de talent, mon petit. C'est dommage que vous soyez dans la lune, je vous aurais employé ! Jusqu'ici on avait toujours parlé de répression. C'était trop franc. (Il se met le mot dans la bouche avec ravissement.) « L'épuration. » Cela a un petit air hygiénique. C'est une trouvaille ! Vous avez des tablettes ? (D'Anouville lui en tend.) Je note le mot. (Il répète, ravi.) « L'épuration. » (Il a une idée.) Et purge, peut-être ? Non, ça fait sale, ça fait colique. (Il répète, satisfait.) « L'épuration. »
...
 
NAPOLÉON  : Je fais ma liste pour l'épuration. J'ai besoin de vous.
 
LE MARÉCHAL : surpris - L'épuration ?
 
NAPOLÉON : ravi - Oui. C'est un nouveau mot que j'ai trouvé ! Répression n'est plus dans ma nouvelle ligne.

Jean Anouilh, La Foire d'empoigne.