mercredi 22 février 2012

A vous de juger : La réponse de Twitter à la #SarkoCensure



Voici la réponse officielle de Twitter à la polémique autour de la suspension automatique de comptes satiriques depuis l'arrivée du candidat sortant sur le site de micro-blogging :

Twitter fait partie intégrante du discours politique à travers le monde. Nous comprenons et soutenons le besoin de dialogue en temps réel autour de questions clés entre hommes et femmes politiques et citoyens—loin de nous l’idée d’entraver ce processus. Cependant, il est également nécessaire de protéger l’expérience utilisateur en s’assurant du respect de nos règles. Si celles-ci ne sont pas respectées, nous suspendons les comptes qui les enfreignent.

Révéler publiquement les détails de cas particuliers de suspensions consisterait en une violation de la sécurité et de la vie privée de l’utilisateur. Ceci étant dit, nous tenons à fournir du contexte concernant certaines suspensions récentes :


La parodie est tolérée et encouragée sur Twitter, tant qu’elle respecte non pas certaines, mais toutes les conditions énumérées publiquement dans nos règles des comptes parodiques. Un compte usurpateur d’identité est suspendu lorsque deux conditions sont réunies : 1) le compte viole les règles mentionnées ci-dessus , et 2) le compte nous est signalé par la personne dont l’identité est usurpée.
Nous faisons recours à des suspensions automatisées pour les comptes violant les règles énumérées dans la section ‘Spam’ des Règles de Twitter. Un utilisateur suspendu peut nous demander à tout moment d’annuler la suspension de son compte. Dans la majorité des cas, une seconde chance de suivre les règles lui sera accordée.

Notre équipe est dédiée à constamment promouvoir la libre expression sur Twitter, mais aussi à aider nos utilisateurs en appliquant nos règles et en traitant toutes les parties concernées sur un pied d’égalité.

Publié par @Twitter_fr (source)

Pour ma part, pas du tout convaincu ... A vous de juger !


3 commentaires:

misterclem a dit…

La bétise des multinationales...

Mehdi Mebarki a dit…

Réponse d'un Bot Twitter ...

Bembelly a dit…

Pareil! Pas convaincu...