jeudi 8 septembre 2011

Quand Sarkozy fait du Giscard !


Ce Mardi, trop occupé à préparer ma rencontre avec le futur président de la république, en compagnie d’autres blogueurs … je n’ai pas vraiment prêté attention à cette mutation dégénérescence politique de notre cher président.


En effet, quelle a été ma surprise de découvrir ces images de Nicolas Sarkozy à la rencontre des chauffeurs routiers de Veauche dans la Loire. Non pas le fait d’aller à la rencontre des « français » comme il le dit,  ni même ses incantations insistantes concernant ses « 300 visites de terrains » - un an de sa vie d’après ses calculs, quel sacrifice ! – Non, Rien de tout cela. Ce qui m’a frappé c’est son déjeuner « à huit clos » avec les routiers du Bar-Hôtel-Restaurant « Le Champvert ».


Au menu : Noix de veau, gratin dauphinois et probablement … une carafe d’eau ! Cela m’a rappelé les sorties « So Natural » d’un autre président de la république ayant « sévi » dans les années 70 avec les mêmes recettes : Valéry Giscard d’Estaing.

V.G.E sors de ce corps !

Voulant montrer combien il était proche de ses sujets son peuple. V.G.E avait commencé par convier des éboueurs à l’Elysée pour le déjeuner. Seule une interview mythique de ces trois invités d’un jour dans leurs vestiaires avait été diffusée (en Bonus en bas de page). Mais Giscard ne s’arrêta pas là. Il inventa quelque temps plus tard, et avant TF1, le concept de « star à domicile » en allant s’auto-inviter chez les français pour le diner. Il s’est même, un de ses fameux soirs, invité à la table d’une famille de routiers « Tiens des routiers ! »



35 ans plus tard, Nicolas Sarkozy ressort les mêmes artifices.  Un « conciliabule » sans caméras mais avec tellement de Com’ autour, que ça en fait une tentative de récupération grossière, sans réel impact, poussant le ridicule à son paroxysme.

C’est que ça ne va pas s’arrêter d’aussitôt aux dires de l’Elysée : « D'autres déplacements de ce type sont prévus dans les semaines qui viennent. Il  va ainsi notamment rencontrer des chauffeurs de taxis et des infirmières …». Si c’est le cas, je l’invite à la rencontre des « Turfistes » de mon quartier qui mangent tous les midis chez « Ozlem », pourvoyeur depuis 20 ans des meilleurs « Doners » de Paris ! Sarkozy demandant une sauce samouraï de façon naturelle…ça fait président proche du peuple non ? Le pire dans tout ça, c’est qu’il en est capable !


Il ne me reste qu’à souhaiter à Nicolas Sarkozy, la même fin de règne que celle de Valéry Giscard d’Estaing. Pour l’instant, tous deux ont perdu toutes les élections intermédiaires. Tous deux ont atteint des records d'impopularité dans l'opinion.
Tous deux prennent les français pour un peuple d’amnésiques, essayant de leur faire oublier le bilan catastrophique d’une législature par un jeu de passe-passe médiatique désopilant (Déplacement catégoriel en terme feutré de l’Elysée). Reste à notre président de marquer l’histoire de la 5éme république en devenant le second président à échouer à se faire réélire … après Giscard.



Bonus :




5 commentaires:

Erwan Lescop a dit…

Très bon :) !

Le Pudding à L'arsenic a dit…

Merci @Erwan

gathiva a dit…

Bien vu Méhdi. Deux points :
1/ La grosse différence entre VGE et NSNB, c'est que pour l'un la particule était achetée, pour l'autre elle est omise. Question d'époque sans doute...
2/ Précision : C'est un petit-déjeuner que les éboueurs avaient été invités à partager avec VGE.

Le Pudding à L'arsenic a dit…

Ah @gathiva : tes précisions sont toujours les bienvenues

bembelly a dit…

Bon billet
On dirait du SarkoFrance...